L’unité cynophile. Blog Animaute

Aujourd’hui, je vais vous parler des chiens dit « utiles ». Et pour ce premier article, je souhaitais aborder les unités cynophiles.

1

Historique:

L'unité cynophile
Un maître et son chien

D’abord appelée Brigade canine, l’unité cynophile, a aujourd’hui plus de 150 ans! En 1845 la Préfecture de police a utilisé des chiens pour la première fois, afin de tenter de sauver des personnes de la noyade ou des candidats au suicide.

Au début du siècle, le Préfet Louis Lépine décide la création d’une unité de chiens de police, d’abord affectée à Neuilly-sur-Seine pour lutter contre la recrudescence des cambriolages qui sévissaient dans ce secteur. Les bons résultats obtenus par ces animaux d’attaque et de défense ont incité l’administration à employer une Brigade canine pour assurer la sécurité des rues la nuit. A cette période, plus de la moitié des commissariats de banlieue étaient dotés de chiens puis par la suite appliqués dans la capitale.

Ce n’est qu’au début des années 50 que la Préfecture de police a véritablement créé une Brigade canine destinée à faciliter l’action de la police dans l’accomplissement de ses tâches.

1

L’unité cynophile

Créée en 1950 au sein de la Préfecture de Police, l’Unité Cynophile de la Direction de la Police Urbaine de Proximité contribue activement à assurer la sécurité des personnes et des biens. Une soixantaine de gradés et de gardiens de la paix, accompagnés de leur chien, effectuent près de 4 000 interventions annuelles.

En France, l’expression « brigade canine » englobe la Police nationale, la Gendarmerie nationale, la Douane et la police municipale.

Le chien fait partie intégrante de l’armement du policier ou du gendarme et ne peut être utilisé qu’en cas de légitime défense. Il s’utilise de manière préventive lors de patrouilles pédestres mais aussi répressive lors d’une menace réelle et sérieuse.

Les agents affectés en brigade canine sont de véritables professionnels. Ils sont formés en interne ou issus du domaine cynophile. Le maître du chien et son auxiliaire doivent être en parfaite condition physique et un lien fusionnel est souvent présent entre les deux.

L’exemple parfait est dans la série TV Rex que je vous ai présenté la semaine dernière.

La police et la gendarmerie utilisent ces chiens pour différentes fonctions :

  • la recherche d’explosifs,
  • la recherche de stupéfiants,
  • la recherche de personnes,
  • le sauvetage (recherche de personnes victimes de noyade, ou prise sous une avalanche, des décombres, etc…),
  • la défense.

Différentes nouvelles fonctions tentent d’être attribuées aux chiens policiers comme la recherche d’armes à feu, la détection de produits inflammables à l’origine d’incendie, la détection de cadavres.

Les grands chiens de berger ou certains chiens de chasse comme le berger allemand, les bergers belges (malinois, tervuren, groenendael et laekenois), le berger de Beauce, les dogues, le doberman, le rottweiler, Chien de Saint-Hubert, Golden Retriever, sont les races canines les plus souvent retenus pour effectuer ces missions, ceci en fonctions de leurs qualités morphologiques et leurs aptitudes physiques ou olfactives.

Pour plus d’information, vous pouvez vous rendre sur www.frenchtoutou.com

[fblike]

le site animaute

3 commentaires sur “L’unité cynophile. Blog Animaute

  • 17 mai 2012 at 16 h 43 min
    Permalink

    Bonjour Charlotte,

    existe-t-il des brigades cinophiles dans toutes les villes ou grandes villes de France?

    Merci,
    Vincent

    Reply
    • 11 octobre 2012 at 23 h 37 min
      Permalink

      Pas forcément Vincent, les brigades sont des unités à part, elles sont regroupées en bases dans les principales régions de France. Souvent dans les grandes villes mais pas forcément.

      Elles peuvent être déployées partout en France selon les besoins.

      Paul

      Reply
  • 11 octobre 2012 at 23 h 34 min
    Permalink

    Je rajouterai que l’administration pénitentiaire qui dépend du ministère de la justice à depuis 2010 une brigade cynotechnique.

    Les missions sont les mêmes que la police.

    Paul

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *