Qu’est devenu l’orque Keiko? Blog Animaute

Je vous parlais le mois dernier des animaux héros de série télé et des baleines (et de leur sexualité). Le beau temps aidant, j’ai eu l’idée de mixer un peu tout ça et de vous parler de Willy, héros du film Sauvez Willy, qui nous a accompagné durant notre jeunesse.

Souvenez-vous, de lui. Cet orque au destin extra-ordinaire. Qu’est-il devenu? Comment a-t-il vécu une fois les projecteurs éteints?

Voici quelques infos.

Affiche du film Sauvez WillyDans le film,Willy est une orque mâle, capturée puis vendue à un centre aquatique pour y être dressée et exploitée. Le héros du film, Jesse, est un adolescent rebelle  et fugueur a été abandonné par sa mère. Il  est arrêté pour vandalisme et placé dans une famille d’accueil. Il doit alors nettoyer les graffitis qu’il a fait au centre aquatique et y fait alors la rencontre de Willy qui devient peu à peu son meilleur ami. Mais l’orque ne coopère pas au spectacle qu’on attend de lui et manque de se faire tuer sur ordre du propriétaire peu scrupuleux des lieux. Jesse et ses nouveaux amis décident de l’aider à regagner la mer et la liberté.

En réalité, Willy s’appelle KEIKO. Il s’agit bien d’un orque mâle (contrairement à Lassie, rôle d’une femelle, interprété par des mâles).

Keiko a été capturé au large des côtes sud Islandaises, dans l’archipel Vestmann en 1979, âgé d’environ 2 ou 3 ans: un âge très jeune pour les orques. Il était à peine sevré. Sa vie est désormais celle de la captivité et des bassins.   Keiko a ensuite été vendue à différents parc d’attraction comme au Reino aventura maintenant appelé le Six Flags México.

Sa célébrité provient de son rôle dans les films Sauvez Willy, et a attiré l’attention sur ses conditions de vie en captivité et les maladies que celles-ci avaient entrainé, mobilisant une fondation pour lui rendre sa liberté.

Poussé par la pression populaire, la Warner Bross met au point un programme pour remettre Keiko en liberté. Après une étape dans un aquarium de l’Oregon, Keiko débarque en 1998 dans les eaux islandaises, ses eaux natales. Il subit des premiers soins en Oregon et est transportée jusqu’à l’île d’Heimaey par un avion de l’US Air Force. Il réapprend alors progressivement à vivre en liberté.

Le programme coûte 20 millions de dollars et n’est pas un succès au départ. Keiko dépend toujours des hommes pour se nourrir, même si ses sorties hors de son enclos et ses rencontres avec d’autres orques sont fréquentes.

Mais le 14 juillet 2002, Keiko ne revient pas dans son enclos. Il rejoint un groupe d’orques et traverse avec eux l’Atlantique Nord, suivi à la trace par une équipe de scientifiques grâce à une balise GPS.

Keiko, l'orqueEn septembre de la même année, Keiko réapparaît en Norvège, dans un fjord de l’ouest du pays, à Skaalvik. Il a parcouru 1400km, après avoir vécu avec des groupes d’orques, chassé et communiqué avec eux.

Il reprend alors contact avec les humains… et avec leurs maladies. L’orque tombe malade au printemps 2003: il a une pneumonie. Il meurt le 12 septembre à 27 ans. Il était le 2ème mâle le plus âgé à avoir survécu en captivité.

Keiko est aujourd’hui enterré en Norvège. L’orque est décédée à l’âge de 27 ans le12 décembre 2003, probablement des suites d’une pneumonie, dans le fjord norvégien d’Arasvik, près de Halsa. Un cairn indique l’emplacement où elle a été enterrée, sur la plage de Taknes.

L’histoire de Keiko est comme celle de Willy, son personnage. D’abord capturé, parfois exploité même si bien traité dans la majorité des cas, il retrouve la liberté grâce à la ferveur populaire.

Cette histoire peut nous amener à réfléchir. Les zoos sont souvent magnifiques et nous pouvons grâce à eux découvrir des spécimens incroyables que nous ne pourrions voir nul part ailleurs. Les zoos d’aujourd’hui prennent soin des animaux et permettent souvent la sauvegarde des animaux comme ceux en voie de disparition, comme le zoo de la Palmyre ou le zoo de Beauval.

Mais les animaux ne seraient-ils pas mieux en liberté? Toute la difficulté est là.

[fblike]

le site animaute

 

One commentaire sur “Qu’est devenu l’orque Keiko? Blog Animaute

  • 7 juin 2012 at 21 h 52 min
    Permalink

    Tres belle histoire…
    Il est effectivement difficile de savoir ce qu’il faut faire…laisser tous les animaux en liberté… oui, pourquoi pas!
    mais que faire pour ceux que l’on appelle les animaux de rente: poules, cochons, veaux, vaches…?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *