Mon psy est un chien! Blog Animaute

Nous avons tous pensé un jour à nous rendre chez un psy, psychologue ou psychiatre, du moment qu’il nous fasse du bien à l’âme. Et cette période estivale est tellement pluvieuse, que le moral est dans les chaussettes. Et avec un moral au plus bas, un petit tour chez le psy peut faire du bien.

Un chien psychologueMais alors, lorsqu’on apprend que son psy est un chien… je me dis que tout de suite, ça va mieux!!! Déjà parce que ça me fait rire (et que c’est bon pour la santé) et ensuite parce que ça me change les idées. Mais allons voir un peu la chose.

Il s’agit de la zoothérapie, une thérapie assistée par l’animal.  «L’animal fait partie du monde spirituel et physique des humains depuis des millénaires», explique Rachel Lehotkay, psychologue-zoothérapeute aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Mais pourquoi le chien vous allez me dire? «C’est le premier animal à avoir été domestiqué, au début c’était d’ailleurs plus pour l’affection que pour la chasse.» ajoute t-elle. Et il ne faut pas oublier que le chien est beaucoup plus sociables que les félins, qui eux sont solitaires. Max, le chien psy est un labrador, une race connue pour son affection, pour aimer la compagnie des hommes et son calme. Des qualités indispensables pour être psy. Pour être thérapeute, le chien doit être évalué et éduqué. «J’ai suivi 4 ans d’éducation canine avec Max», précise la psychologue. Qui ajoute: «On s’attache aux animaux de compagnie, ce sont comme des enfants. Je dirais même que l’animal est un enfant perpétuel, un stimulus de l’attachement. C’est un animal social, on peut projeter sur lui et il provoque un comportement maternel. Qui permet aussi de recevoir et d’exprimer de l’attention.»

Comment un chien devient-il thérapeutique?

On utilise le chien pour des thérapies complémentaires, il s’agit de médiation. L’animal est alors un auxiliaire et permet de faciliter le lien thérapeutique et devient un médiateur entre le patient et le thérapeute. Bien que le chien facilité la thérapie,, il ne la remplace pas, il n’est qu’une aide thérapeutique, il ne remplace en rien la relation entre deux humains.

A Genève, cette thérapie est surtout utilisée chez des adultes avec un handicap mental:

«Ces gens souffrent de troubles du comportement liés à des difficultés de communication et à de l’isolement. La thérapie à médiation animale permet de réduire ces troubles. Ces patients sont des personnes non verbales pour qui  l’aspect lien et communication est important. Le chien est une source de motivation sensorielle, motivationnelle, socialisante. Promener Max, cela suscite contact et activités. Et le stimulus est positif car multisensoriel: sons, odeur, vision (un chien attire l’attention), toucher (la fourrure est agréable à caresser). On peut vraiment parler d’effets bénéfiques tant physiologiques que psychologiques liés à la compagnie des animaux.»

 

Quelles sont les fréquences des thérapies et comment se déroulent-elles?

Elles sont hebdomadaires, de 30 minutes ou d’une heure, en groupe ou individuelles:

«Dans mon groupe d’autistes avec retard modéré, je place mon chien Max au centre de la pièce sur un tapis rouge pour qu’il focalise l’attention. Au fil des séances, les patients ressentent un sentiment d’utilité et de responsabilité quand ils promènent Max. Et pour un enfant mutique qui va parler au chien, cela lui permet de restaurer une connexion saine via une relation avec des animaux. Le chien fait office d’objet transitionnel: quand ils disent “Max est triste”, les patients parlent d’eux via le chien, c’est un moyen de faire sortir l’émotion. En outre, ce sont souvent des patients très médicalisés, qui voient beaucoup de médecins. Leur proposer le chien, c’est différent!»

Voici encore une expérience qui prouve une fois de plus que le chien est le meilleur ami de l’homme et qu’il l’aide dès qu’il en a l’occasion. Mais rassurez-vous, le chien ne vous parlera pas, il vous écoutera et vous assistera… un peu comme un psy normal en fait! 😉

[fblike]

le site animaute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *