Le vermifuge. Blog Animaute

 

« Avez-vous fait vermifuger votre animal ? » fait partie des 1ères questions que vous pose votre vétérinaire. Mais vous êtes-vous demandez à quoi sert le vermifuge et quels sont les risques encourus si votre animal n’est pas vermifugé ? Le Dr. Tondusson nous en dis un peu plus…

 

Comme le souligne son étymologie, le vermifuge sert à tuer les vers. Ces parasites présents à la fois chez l’homme et les animaux peuvent être à l’origine de complications médicales voire d’une issue mortelle. Le vermifuge n’est donc pas à prendre à la légère.

 

Quelles sont ces bêtes que le vermifuge combat ?

Plusieurs types de vers existent : les vers ronds (les nématodes) et les vers plats (les cestodes et trématodes). Leur longueur peut aller de quelques millimètres (l’échinocoque par exemple – en photo ci-dessous, taille maximale de 5 mm); à plusieurs mètres ! (les ténidés avec 5 m).

photo échinocoque : ver
photo Joelmills

 

Seulement pour les chats et les chiens ?

Les chats et les chiens font évidemment partie des animaux à vermifuger mais ils ne sont pas les seuls. Les nacs ne doivent pas être oubliés ! Le vermifuge existe aujourd’hui sous forme de pipette afin de faciliter la manipulation et l’administration du produit.

 

Quels sont les risques pour l’animal non vermifugé ?

Les risques peuvent être très importants. Les vers peuvent causer à l’animal des lésions cutanées et digestives, des carences, une anémie…

Certains parasites peuvent être transmis à l’homme et se développer dans notre organisme;  bien évidemment les enfants sont plus sensibles à la contamination. Attention notamment aux échinocoques qui peuvent avoir des conséquences mortelles !

 

Les signes d’une contamination ?

Chez l’animal plusieurs signes doivent vous alerter : œufs ou larves dans les matières fécales, vomissements, anémie, diarrhée, retard de croissance et/ou perte de poids, diminution de la vitalité. Ces symptômes peuvent cependant apparaître alors que la contamination est déjà élevée.

Chez l’homme des lésions cutanées et digestives peuvent être le signe d’une contamination (inflammation, douleurs abdominales et diarrhées…). N’oubliez pas de préciser à votre médecin si vous possédez un animal.

 

Les précautions à prendre

Afin d’éviter tout risque de contamination, il convient donc de faire vermifuger son animal au minimum 2 fois par an en prévention. Votre vétérinaire vous prescrira du vermifuge en fonction de l’âge et des habitudes de votre animal. Les animaux qui restent en intérieur ne doivent pas être oubliés ! Même si la contamination reste peu fréquente elle existe cependant, le propriétaire peut être la cause de sa transmission en amenant les vers de l’extérieur avec ses chaussures par exemple.

 

[fblike]

Le site animaute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *