Des papillons mutants à Fukushima. Blog Animaute

Voici un billet qui va vous faire froid dans le dos. Et peut être par la même occasion nous rendre un peu plus écolo et attentif à la nature.

papillon mal formé fukushimaDes chercheurs japonais ont révélé que des papillons provenant des alentours de la centrale nucléaire de Fukushima avaient souffert de mutations. Les raisons sont simples: ils se trouvaient proche de la centrale au moment de l’explosion. Ensuite par ce qu’ils ont reçu un fort taux de radioactivité. La génération de ses papillons ainsi que les deux suivantes vont ainsi subir les conséquences directes de l’explosion.

Environ 12% de petits papillons bleus de la famille des lycénidés qui ont été exposé à la radioactivité ont aujourd’hui développé des anomalies. Par exemple: des ailes plus petites, courbées ou en surnombre, des antennes difformes, des couleurs altérées, des malformations des yeux, une infertilité, etc, ont expliqués les chercheurs.

18% de la deuxième génération ont développé des problèmes similaires, a souligné Joji Otaki, professeur à l’Université Ryukyu d’Okinawa. Le nombre augmente à 34% pour la troisième génération. Pour s’assurer de leur résultat, les scientifiques avaient pris soin de choisir un papillon sain d’une autre région pour l’accoupler avec un papillon de Fukushima!!

Six mois après le désastre, un nouveau lot de papillons a été attrapé près de Fukushima Daiichi et cette fois, le taux d’anomalie de la génération suivante a été mesuré à 52%, a précisé Joji Otaki.

Les gènes des papillons affectés

« Nous en avons tiré la conclusion claire que les radiations dégagées par la centrale Fukushima Daiichi avaient endommagé les gènes des papillons », a souligné Joji Otaki.

Toutefois, il faut préciser que ces résultats doivent être pris avec précaution. L’étude ne porte que sur des papillons et l’effet observé n’était avéré à l’heure actuelle que sur les papillons et sur aucune autre espèce animale ni sur l’homme. L’équipe du professeur Joji Otaki va donc mener de nouvelles expériences sur d’autres animaux.

Cette étude rapide nous montre bien que même lorsqu’il n’y a pas de conséquences directes (avérées) sur l’homme, il y en a sur la faune et la flore. On peut se dire que ce ne sont « que » des papillons, mais il s’agit en réalité du début de la chaîne. Et les conséquences peuvent être plus importantes voire dramatiques. Et puis nos papillons sont tellement beaux que ce serait dommage de nous les changer!

 

[fblike]

Le site animaute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *