Un béluga imite la voix humaine. Blog Animaute

Tout le monde sait que la nature est bien faite. On sait aussi que la nature est incroyable. Ce qu’on savait moins, c’est que les baleines imitent les humains!

Un béluga imite la voix humaine
Source: www.lefigaro.fr

C’est l’histoire de Noc, un beluga (de la famille des cétacés) qui vivait en captivité à l’aquarium de San Diego, en Californie.

Il y est mort en 2007 après 30 ans de vie en captivité. (Je sais, ce passage là est pas drôle).

A force de vivre entouré d’humain, Noc a commencé à singer les hommes et leur façon de parler ou tout du moins à reproduire la texture et la sonorité de la voix humaine.

C’est en 1987 qu’un plongeur remarque que Noc émet des sons très proches de ceux des humains. Il pense tout d’abord qu’il s’agit des personnes qui sont en dehors des bassins; qui discutent entre elles ou qui l’appellent.

Les chercheurs parviennent alors à enregistrer les cris très humain de l’animal. Noc continuera ses vocalises pendant quatre années, jusqu’à sa maturité sexuelle, avant de s’arrêter, sans qu’on sache pourquoi.

Dans une publication parue le 23 octobre dans Current Biology, les chercheurs ont présenté les résultats de leur analyse spectrale grâce à des anciens enregistrements. «L’empreinte vocale de Noc est bien similaire à celle de la voix humaine», explique l’auteur principal, Sam Ridgway, de la Fondation nationale sur les mammifères marins.

Comment NOC a t-il fait pour imiter la voix humaine?

Son cri naturel est plusieurs octave plus bas que la voix humaine. Il a donc dû s’entraîner à moduler la pression de l’air dans ses narines. En effet, contrairement à nous les humains, les cétacés n’utilisent pas leur larynx pour produire des sons.

L’animal devait aussi effectuer des «ajustements musculaires» qui sont «loin d’être faciles», selon Sam Ridgway. «De tels efforts montrent une réelle volonté d’entrer en contact» avec l’homme, selon lui.

Le saviez-vous?

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques relèvent ce type de comportement chez les bélugas. Le cas le plus célèbre date des années 1970. Lagosi vivait en captivité à l’aquarium de Vancouver, (au Canada), et semblait chercher à dire son nom.

Malheureusement, il n’existe aucun enregistrement permettant d’appuyer les différents témoignages allant en ce sens.

1

Vous voulez l’entendre? Regardez cette vidéo.

Le site animaute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *