Le syndrôme de privation chez le chien

C’est un problème que beaucoup de maîtres de chiens rencontrent avec leur compagnon lors d’une garde de chien. Mais qu’est-ce que le syndrome de privation et comment le gérer ? Voici quelques informations pour vous aider dans vos démarches.

 

Qu’est-ce que le syndrome de privation ?

Souvent présent lors d’une garde de chien, le syndrôme de privation sensorielle est comme son nom l’indique, une pathologie rencontrée chez beaucoup de chiens suite à un manque de stimulation sensorielle.

Il se caractérise par l’incapacité du chien à s’adapter à un milieu qui ne lui est pas familier, ou bien face à des situations qui ne lui sont pas habituelles.

Le développement dans un milieu hypo-stimulant, c’est-à-dire dans un milieu pauvre en stimulations sensorielles, puis l’arrivée dans un environnement qui offre tout le contraire est souvent à l’origine de ce trouble chez le chien.

Il existe trois stades de gravité de croissance pour le syndrôme de privation :

  • Stade 1

Le chien a peur en présence d’un stimulus bien précis.

  • Stade 2

Le chien présente une anxiété qui peut être permanente ou intermittente.

  • Stade 3

La dépression du chien, il ne fait rien, ne bouge pas, ne mange pas, fait ses besoins sans bouger à l’intérieur du logement. Dans cette situation, il faut agir rapidement.

Les origines

Dans la plupart des cas, c’est dans les premières semaines de la vie d’un chiot que se trouve l’origine de cette maladie.

Les scénarios et les contextes peuvent être différents à chaque fois, mais à la base, le syndrôme de privation chez les chiens nait à la suite d’un manque de stimulation sensorielle et de socialisation.

Le chien a longtemps été dans un endroit qui ne lui permettait pas de connaître d’autres environnements.

Au fur et à mesure qu’il grandira,  il va avoir peur de tout ce qui n’est pas habituel pour lui, surtout s’il se retrouve dans une famille d’accueil qui lui offre un environnement riche en tout genre de stimuli lors d’une garde de chien.

 

Les manifestations possibles

Le syndrome de privation peut se présenter sous différents aspects selon les cas, le chien va développer une peur de tout ce qui est nouveau.

Lors d’une garde de chien par exemple, il aura peur de tout et de rien : des oiseaux qui s’envolent, des bruits de klaxon, des étrangers, des enfants…

Dans cette situation, le chien cherchera souvent à se cacher ou à s’enfuir dans un endroit plus calme et loin de tous bruits.

Cela peut s’accompagner par des réactions de panique souvent incontrôlables. Un chien atteint du syndrome de privation ne sera apaisé qu’en présence de son maître dans beaucoup de cas.

Il ne mangera que la nuit quand tout le monde est endormi, et devient malpropre parce qu’il aura peur d’aller dehors pour faire ses besoins.

En effet, quand le chien est atteint de ce trouble, il appréhende d’explorer l’environnement qui l’entoure et se limite à quelques espaces qu’il juge sécuritaires pour lui.

Si votre chien présente certains troubles du comportement donc, assurez-vous que ce ne soit pas à cause du syndrome de privation.

Les traitements

Il existe plusieurs traitements qu’il est nécessaire d’appliquer pour soigner le chien. Il y a tout d’abord les traitements chimiques, c’est-à-dire avec des médicaments.

Le vétérinaire se chargera de vous indiquer les médicaments adaptés. La thérapie comportementale est une pratique indissociable du traitement médicamenteux.

En effet, si le chien ne suit pas de thérapie pour l’aider à surmonter ses peurs, une fois qu’il ne prend plus les médicaments, il pourrait reprendre ses mauvaises habitudes.

Mais dans un premier temps, il vous faudra ménager votre chien au maximum pour que son état ne s’aggrave pas.

Pour préparer une garde de chien dans de bonnes conditions, éloignez toutes les choses susceptibles de provoquer la peur en lui et offrez-lui un environnement calme.

 

Sources :

 

Découvrez nos autres infos pratiques pour les chiens :

  1. La perte de poils chez les chiens
  2. Le marquage urinaire du chien
  3. La cohabitation chez les chiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *