Le saluki, une race noble

Le saluki ou lévrier persan est un chien élancé et élégant, à l’allure noble. Il chasse à vue, sans suivre de piste olfactive, et grâce à son agilité et sa rapidité, il est capable d’abattre des proies de toutes sortes. Un chien de chasse donc, mais qu’il est possible de faire garder par un pet sitter lors d’une garde de chien en vacances.

Source image : pourlanimal.forumpro.fr

Origines :

Race très ancienne du moyen orient, elle tient son nom de la ville arabe de Saluki, aujourd’hui disparue. Le Saluki est un cousin du lévrier Afghan.

Des momies, squelettes et dessins ont été retrouvé dans les pyramides de l’Egypte ancienne ressemblant au Saluki. D’après les recherches archéologiques, ces chiens étaient considérés comme faisant partie de la famille du pharaon et étaient traités comme des princes.

Utilisée par de nombreuses populations nomades du désert pour la chasse, la race se répandit de la mer Caspienne au Sahara. Les Salukis n’étaient  ni vendus ni achetés mais seulement offerts comme une marque d’honneur, c’est comme ça que les premiers chiens sont arrivé en Occident.

Les Salukis étaient considérés comme divins, les gibiers tués par ce chien étant une nourriture pure aux yeux d’Allah. Le premier saluki arriva en Grande Bretagne en 1835, mais la race fut reconnue en 1924. Elle est encore assez peu répandue comparé à d’autres types de lévriers que l’on retrouve souvent lors d’une garde de chien en vacances.

Source image : visitabudhabi.ae

Morphologie :

Le Saluki est un chien de taille moyenne à grande, mesurant de 58 à71 cm au garrot pour un poids de 30 à 40 kg.

Le Saluki comprend une variété à poil ras et une autre à poil long. La longueur du corps, de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse, est approximativement égale à la hauteur au garrot.

La tête est longue et étroite, avec le stop léger. Le crâne est modérément large entre les oreilles et pas bombé. Le museau est également allongé, avec la truffe noire ou couleur rouge-brun. Les yeux sont grands mais pas proéminents, ovales, de couleur variable, allant de noisette au marron foncé.

Les oreilles sont longues et recouvertes d’un poil soyeux et frangé, attachées haut,
mobiles, tombant contre le crâne.

Le poil est doux, lisse et souple, avec des franges sur les membres ; il peut y avoir des franges sur la gorge chez les adultes, les chiots peuvent avoir de légères franges laineuses sur les cuisses et les épaules. La variété à poil ras n’a pas de franges.

Les couleurs admises sont blanc, crème, fauve, rouge, gris, noir, marron clair ou tricolore. La queue, attachée haut, est longue et forme une courbe gracieuse. Elle est ornée de franges sur la partie inférieure.

Tempérament :

Il est sensible, loyal, tranquille et intelligent. Réservé avec les étrangers, il n’est jamais agressif ni craintif, un atout lors d’une garde de chien en vacances. C’est un chien courageux et réfléchi.

Bon chasseur, il lui faudra un bon dressage pour contrôler son instinct de prédateur. Poursuivant ses éventuelles proies, il a tendance à fuguer et peut sauter une clôture de 1,60m ! Il faut faire attention aux petits animaux de compagnie de la maison qu’il aura tendance a chasser, même s’il semble plutôt bien cohabiter avec les chats.

Athlétique, musclé, rapide et endurant, il a besoin de beaucoup d’exercice et d’un grand jardin pour se défouler. Indépendant, il est doux avec son maître mais peu démonstratif, bien qu’il apprécie la compagnie des hommes.

Très sensible, il ne supporte pas que vous le grondiez sans raison. Calme, doux et affectueux avec sa famille, il a un bon comportement avec les enfants.

Soins et habitat :

Il ne s’adapte pas à la vie en appartement, il lui faut au moins un jardin pour se défouler. Pas de pet sitter sans jardin pour lui lors d’une garde de chien en vacances !Il ne supporte pas le froid et doit dormir à l’intérieur.

Toilettage : La variété à poil long nécessite deux à trois brossages par semaine, celle à poil court un par semaine. Les bains sont à éviter sauf en cas de nécessité. Ses oreilles devront être brossées en même temps que son pelage et les conduits auditifs nettoyés avec un coton tige humidifié.

Alimentation : il doit suivre un régime riche en protéines, mais pas trop abondant. Une alimentation de type industrielle est mieux adaptée à ses besoins. Il vaut mieux lui donner deux repas dans la journée plutôt qu’un gros.

Santé : Le Saluki est un chien robuste;  il peut parfois souffrir de problèmes cardiaques mais cela reste rare.

Reproduction : la Femelle sera pubère entre dix et quinze mois en moyenne. Elle connaîtra deux périodes de chaleurs par an : au printemps et à l’automne. Les portées sont composées en général de deux à six chiens.

Le Saluki est-il fait pour vous ?

Avantages :

Polyvalent : chasse, compagnie et sport. Il demande peu d’entretien, doux et affectueux avec toute la famille.

Inconvénients :

Il lui faut de l’espace ainsi que beaucoup d’exercice, le tout accompagné d’un instinct de chasseur très marqué.

Le Saluki devra être adopté par un maître ayant beaucoup de temps à lui consacrer que ce soit pour son éducation qui ne devra pas être prise à la légère ou pour l’affection et l’attention qu’il demande à sa famille.

 

Sources: Petwave.com, Classicsaluki.com

Découvrez nos autres infos pratiques sur les chiens :

  1. Quel shampoing choisir pour son chien ? 
  2. Comment accueillir un chiot ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *