L’agility canine

L’agility pour chien est un sport ludique pour les chiens que nous vous avions fait découvrir il y a quelque temps. Mais avant tout, il faut savoir qu’il y a certaines règles et certains critères que votre chien devra remplir avant de pouvoir participer à ce type de concours. Pas question de le faire participer à une course d’agility en l’absence de son maître lors d’une pension pour chien.

 

Rappelons un peu ce que c’est que l’agility pour chien. C’est un sport ludique pour les chiens, une compétition qui éprouve les capacités des chiens et des maîtres à être en cohésion parfaite dans l’accomplissement du parcours. C’est donc une compétition qui consiste à faire évoluer le chien sans le tenir en laisse à travers un parcours avec divers obstacles tels que des haies, ou encore des tunnels et des chaussettes. C’est un sport qui devient de plus en plus populaire, y compris parmi les pet sitters de pension pour chien.

Source image : activites-canines.com

Quelle race peut participer ?

En gros, tous les chiens peuvent participer à ce genre de compétition, quelle que soit la race. Il faut seulement que ce soit une race inscrite au LOF ou Livre des Origines Françaises. Les chiens sont répartis en quatre catégories en fonction de leur taille. Pour la première catégorie, la catégorie A, il s’agit des chiens qui mesurent moins de 37 cm au garrot. Pour la seconde catégorie, B, ce sont les chiens qui mesurent entre 37 et 47 cm au garrot. Puis il y a la catégorie C, il y a les chiens de plus de 47cm au garrot et enfin la catégorie D qui sont pour les molossoïdes et les races lourdes.

Quels chiens peuvent y participer ?

Les chiens qui sont donc inscrits au LOF, mais il faut aussi qu’ils soient vaccinés et tatoués pour participer. Il faut également que votre chien soit âgé de plus de 15 mois pour être accepté. Une dernière chose est que le chien doit être membre d’une organisation cynologique.

Les qualités requises

Il faudra également que votre chien possède des quelques qualités essentielles pour participer à une compétition de la sorte.  Le chien doit être obéissant pour que vous puissiez le guider au seul son de votre voix ou bien avec des gestes. Le maître n’a pas le droit de toucher le chien pendant le parcours. Vous devrez tout simplement l’encourager à faire le parcours mais c’est tout. Comme les règles stipulent qu’à chaque refus du chien d’obéir à son maître, il en résulte une pénalité de cinq points, il est donc primordial que le chien vous obéisse sans broncher.

Un entraînement indispensable

Pour que vous et votre chien puissiez être dans une totale complicité, vous devrez beaucoup vous entraîner avec votre chien. Dans cet entraînement, vous lui apprendrez à passer les obstacles avec brio, mais aussi à être le plus rapide possible et à bien poser la patte dans les zones crées à cet effet. Mais attention, il faudra que ces moments soient avant tout des moments qui vous rapprocheront de votre chien et qui fortifieront la confiance qu’il a en vous.  Amusez vous, et ne forcez pas trop votre chien car cela ne mènera à rien. Inutile de continuer l’entraînement lors d’une pension pour chien, le pet sitter ne pourra pas remplacer le lien que vous avez avec votre chien.

 

Pour plus d’infos sur l’agility : site de la Commission Nationale Education et Activités Cynophiles

Sources: midilibre.competoramaobedience4pets

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *