Zoom sur le régime BARF

Le régime BARF est un régime alimentaire qui proscrit l’alimentation industrielle pour les animaux, au profit d’aliments crus avec une forte base carnée. Il concerne surtout les chiens, mais peut être adapté pour  les chats et les furets.  Rappels des indispensables si vous accueillez un animal nourri au BARF lors d’une pension pour chien.

 

BARF, késako ?

 

Barf est un acronyme anglais pour Biologically Appropriate Raw Food », ce qui veut dire en français « Nourriture crue biologiquement appropriée » (merci Wikipédia pour la traduction).

Mis au point par un vétérinaire australien, il se base sur l’idée que des animaux domestiques doivent avoir un régime similaire à celui qu’ils auraient spontanément dans la nature.

Chats, chiens et furets étant des carnivores, le BARF préconise de les nourrir à base de viande, de poisson et d’abats crus, mais pas uniquement.

Des légumes, des œufs et des compléments alimentaires interviennent également dans le régime BARF afin de couvrir tous les besoins nutritionnels de l’animal.

Le régime BARF proscrit totalement les croquettes, qui sont à base de céréales.

Les proportions de chaque ingrédient dans la ration quotidienne varient selon l’animal (âge, femelle gestante, surpoids, etc.). Tous les animaux que vous accueillez en pension pour chien n’auront donc pas le même régime !

 

Source image : www.tribu-carnivore.com

Avantages et inconvénients

 

Les « barfeurs » rapportent que leurs animaux sont en meilleure santé et ont plus de plaisir à manger.

Cela améliorerait aussi l’haleine de votre compagnon, tout en réduisant le tartre dentaire.

Le BARF représente toutefois un investissement en temps (hé oui, préparer les rations est plus long que verser les croquettes dans  la gamelle). Par ailleurs, si vous ne surveillez pas la qualité des aliments, notamment les viandes, le bénéfice est nul : attention aux viandes, poissons et abats « de rebut », ne respectant pas la chaîne du froid ou gonflés aux produits chimiques.

Attention aussi aux os : les os non cuits sont dangereux car le chien risque de s’étouffer ; ils peuvent aussi perforer les. De façon générale, il vaut mieux éviter de donner trop d’os.

 

Si vous accueillez un animal nourri au BARF pendant une pension pour chien, demandez à son propriétaire des informations précises sur les quantités à respecter. S’il peut vous fournir des portions congelées, c’est l’idéal ! Si vous avez à acheter des produits frais, conservez la facture pour que le propriétaire puisse vous rembourser les frais engagés.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le régime BARF, vous trouverez un guide du débutant sur le site www.tribu-carnivore.com. N’oubliez pas de demander conseil à votre vétérinaire !

Vous nourrissez vos animaux au BARF ? Laissez-nous un commentaire pour partager votre expérience.

Mes propres chats boudent le poulet cru, mais comme par ailleurs ils volent tous les gâteaux aux fruits, je ne suis pas sûre d’être une référence… :-)

 

Sources : Wikipédiale site francophone du BARF

Découvrez nos autres articles sur les chiens : Les allergies alimentaires du chienLes friandises pour chien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *