Le syndrome de la queue de cheval chez le chien

Le syndrome de la queue de cheval chez le chien est la manifestation de la destruction des racines nerveuses qui sont situées juste après la moelle épinière dans la région lombaire, sacrée et coccygienne, appelée la région de la queue de cheval.
Les chiens les plus touchés par ces symptômes sont généralement les chiens de grande taille et le syndrome de la queue de cheval est souvent associé à une dysplasie de la hanche chez les chiens qui ont développé ce syndrome.

Les symptômes de la queue de cheval :

Dans un premier temps les chiens victimes de ce syndrome ont du mal à se lever pour passer de la position couchée à debout. Puis ils seront de plus en plus réfractaires à tout effort physique même à juste un peu d’exercice.
Le second signe clinique important sera l’apparition d’un boitement de la part d’un ou des deux membres postérieurs étant la manifestation d’une douleur ressentie à ce niveau. Le chien peut également montrer une appréhension de la douleur lorsque l’on souhaite lui toucher le bas du dos.
Les derniers signes qui ne trompent pas sont l’apparition d’une incontinence urinaire ou fécale qui d’un simple accident devient rapidement un problème très récurent.
Ces symptômes doivent vous alerter et il est important de consulter rapidement votre vétérinaire car le diagnostic est très compliqué à poser et nécessite des examens poussés et spécifiques.

Les causes du syndrome de la queue de cheval :

Les causes sont nombreuses et variées :
– il peut s’agir notamment d’un développement du syndrome dû a des prédispositions congénitales structurelles (par hérédité).
– des fractures ou des dislocations des vertèbres de cette région peuvent être à l’origine de la destruction des racines nerveuses.
– les hernies discales qui apparaissent à la suite d’une dysplasie de la hanche peuvent également entrainer le syndrome de la queue de cheval.
– les « bec de perroquet » (formation d’os sur les vertèbres à la vieillesse) favorisent aussi la dégénérescence des nerfs
– les infections et tumeurs dans les os ou les nerfs rendent également plus fragile cette région du dos.

source:mikan-vet.com
source:mikan-vet.com

Les traitements possibles :

Le traitement devra être adapté au chien selon son âge et selon la gravité et la précision du diagnostic.
Le traitement conservateur va consister dans un premier temps à soulager la douleur et à limiter la progression de l’arthrose puis à traiter la tumeur ou l’infection si elles en sont la cause et il faudra bien entendu limiter les mouvements de l’animal.
Le traitement chirurgical est surtout utilisé dans les cas de syndrome de la queue de cheval sévères sur lesquels le traitement conservateur n’a pas eu d’effets : le vétérinaire décomprime les racines nerveuses touchées.
Pour soulager les chiens du handicap que provoque le syndrome vous pouvez utiliser un harnais de soutien qui vous permet de maintenir en position quasi normale le train arrière de votre chien et de supporter pour lui une partie de son poids.
Il existe également des fauteuils roulants pour chiens qui soutiennent leurs membres inférieurs et leurs permettent de se déplacer plus facilement et à leur gré.

Le syndrome de la queue de cheval est un syndrome très handicapant pour les chiens qui les fait également souffrir s’ils n’ont pas de traitement adapté. Il ne faut donc pas hésiter à consulter un vétérinaire pour adapter le traitement de la douleur et la prise en charge du handicap. Ce traitement peut être complété par de la Physiothérapie pour améliorer le bien-être de votre chien.

Source :Orthocanis.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *