La pêche électrique, pourquoi l’Europe n’en veut pas ?

Au cours des jours et des semaines passées, on a de plus en plus entendu parlé de la pêche électrique. Mais finalement, c’est quoi ? Et pourquoi est ce autant controversé ?

Qu’est ce que la pêche électrique ?

La pêche électrique est une méthode qui consiste à faire passer un courant de 10 volts dans les chaînes situées le long du filet qui racle le fond des océans. Non sélective, cette méthode permet de « pêcher » rapidement de grande quantité de poisson.

Cette méthode a été expérimenté avec l’accord de l’union européenne depuis 2008 par 5 chalutiers néerlandais. Les bienfaits mis en avant étaient la baisse de consommation énergétique vu que les bateaux sortaient moins longtemps en mer mais aussi une protection des fonds marin (cette méthode évite de racler les fonds marin).

Fonctionnement :peche electrique

La pêche électrique permet de « ramasser » davantage de poisson, plus rapidement. Les filets, électrifiés grâce à des électrodes, envoient un courant de 10 volt provoquant une crispation chez les poissons de fond. Ils se décollent alors pour se laisser prendre dans les filets.

 

La controverse :

Pour le pécheur « traditionnel », cette méthode est une concurrence déloyale aux méthodes classiques. Les poissons sont péchés sans distinction de taille ou même de variété.

Les poissons sont attrapés après électrocution, ils sont souvent marqués ou blessés. Selon l’ONG Bloom, « dans 50 à 70% des cas, les cabillauds de grandes tailles ont la colonne vertébrale fracturées et des hémorragies internes, suite à l’électrocution »

Les quotas de pêche imposé pas l’Europe ne sont plus équitablement partagé entre chalutier et fileyeur. Les poissons trop petit, les larves… sont en danger avec cette méthode, les « stocks » des ressources marines ne peuvent plus se « reconstituer ».

Sans parler de la pêche en elle même, les fonds marin et les écosystèmes sont déréglés par une pêche non sélective et brutale.

 

La décision de l’Europe :

Le Mardi 16 Janvier, la commission Européenne basé à Strasbourg a voté. Par une courte majorité de 402 voix pour, 232 contres et 40 abstentions, a été voté un amendement interdisant cette pratique dans les eaux européennes.

La décision finale sera prise par le conseil et le parlement européen dans les semaines à venir.

Il est important de préserver les fonds marins mais aussi les écosystèmes des mers qui nous entourent et la pêche électrique n’est pas une solution. Il faut donc rester mobilisé jusqu’à l’interdiction définitive de cette pratique.

 

Source

ONG Bloom

AFP

 

Nathalie d’Animaute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *