Interview de Katherine – Petsitter sur Grainville 27380

Aujourd’hui, c’est au tour de Katherine (petsitter 48976), située à Grainville dans le département de l’Eure (27), de prendre la parole sur le blog pour nous parler de ses expériences dans la garde de chien avec Animaute.

Présentation du pet sitter

Je me présente, Katherine, je vis à la campagne dans le département de l’Eure (27) à une vingtaine de kms de Rouen avec mon mari, mes 5 petits chiens (york et chihuahua), mes poules et mes oiseaux.

Tout ce petit monde vit en bonne intelligence dans une grande maison, style longère sur un terrain boisé et fleuri de 1500 m2 entièrement clos de murs.

C’est un lieu idéal pour se promener, flâner, s’ébattre, jouer et se reposer. Les locataires des lieux ont pris l’habitude de recevoir des invités-congénères surprises et qu’ils savent parfaitement être de passage donc la première des leçons qu’il a fallu apprendre est : être sociable !

Néanmoins, la grandeur de ma maison peut permettre une séparation entre chaque en cas de soucis particulier.

Pet sitter chez Animaute, depuis combien de temps ?

Cela fait maintenant un mois que je suis inscrite sur Animaute et j’ai fait une première garde de chien d’une semaine d’un bébé Beagle de 4 mois prénommé Iggy, garde qui s’est très bien déroulée.

Je ne me souvenais plus que ces petites bébêtes pouvaient être si toniques et qu’il fallait avoir une pêche d’enfer pour le suivre ! mais il était attachant, il faut admettre qu’il savait transmettre sa fougue à toute la bande.

Quel est votre mode de fonctionnement lors d’une garde d’animaux ?

Après quelques échanges par mail et une pré-rencontre où j’ai fait connaissance d’Iggy et de ses maîtres, ce fut le coup de foudre entre le Beagle et sa nounou.

Il faut savoir apprivoiser rapidement l’animal qui arrive après un voyage en voiture, pas toujours réjouissant pour lui, sur un territoire étranger avec des odeurs inconnues et des personnes qu’il n’a jamais vu sans oublier dans tout cela les maîtres qui attendent la réaction de leur petit protégé et de la future nounou.

Avec une expérience de plus de 30 ans dans le monde canin, ayant moi-même élevé beaucoup de nos petits animaux de compagnie, je connais parfaitement les inquiétudes, les questions et les angoisses que peuvent ressentir un maître qui doit confier son chien à une inconnue qui plus est un bébé.

Le déroulement d’une garde

Quant au déroulement d’une journée, étant depuis peu en pré-retraite, je peux leur accorder la majeure partie de mon temps. Avant de penser aux promenades en forêt, en campagne selon le temps, le matin, sortie dans le jardin toujours sous surveillance, avoir un œil je qualifierais de protecteur ou de chef de meute, examiner si tout va bien après la nuit, préparation des gamelles pour ceux qui mangent 2 fois par jour, faire les soins éventuels.

Tout ceci selon les recommandations et consignes laissées par le maître, il faut penser aux après-midis, promenades ou jeux dans le jardin, le soir c’est immuable, repos bien mérité sur canapé qui leur est réservé et plein plein de gros câlins.

Il faut savoir que le rôle d’ANIMAUTE c’est de mettre en relation des propriétaires d’animaux de compagnie avec des professionnels passionnés, quant à notre rôle c’est de savoir mettre en confiance, c’est pourquoi lors de la pré-rencontre, je me suis engagée à leur envoyer un coup de téléphone, un mail ou des photos au rythme que les maîtres désirent et si eux sont difficilement joignables, ils peuvent m’appeler autant de fois qu’ils le souhaitent.

Pour les longues missions, j’établis un livre de bord au jour le jour que je remets aux maîtres quand ils reviennent chercher leur animal. Croyez moi, ils sont ravis de lire ce qu’a pû faire leur compagnon à 4 pattes sans oublier parfois des anecdotes croustillantes !

Un souvenir de garde ?

Enfin nous arrivons en fin de mission, c’est en général un peu triste pour moi de devoir quitter mon petit invité, mais c’est tellement génial de le voir retrouver son maître.
Je pense à une chose amusante concernant Iggy, nullement traumatisé par l’absence des ses maîtres mais face à cet intrépide chiot la soirée qui suivit son départ fut brutalement trop calme. L’espace d’une soirée, on fut perdu !

Merci à Katherine (pet sitter n°48976) pour cet article 🙂